Rubik Mona Lisa d’Invader, une vente d’art urbain exceptionnelle

Rubik Mona Lisa d’Invader, une vente d’art urbain exceptionnelle

La Joconde, réinterprétée par Invader en Rubik’s Cube,
a été vendue 480 000 euros

Rubik Mona Lisa d’Invader

Qui est Invader ?

Rubik Mona Lisa, la Joconde d’Invader en Rubik’s Cube, est partie aux enchères le 23 février 2020, à la maison Artcurial Paris, trois fois plus cher que son estimation. Street artiste français connu pour ses monstres pixelisés en mosaïques, posés à l’angle des rues ou dans des endroits plus improbables, Invader voit sa cote monter sur le marché de l’art avec cette vente. L’œuvre, composée avec les célèbres cubes colorés et réalisée en 2005, est une partie de la série des tableaux-objets. Tout comme le mystérieux Banksy, le street artist ne dévoile pas son visage. Son surnom est inspiré des jeux Space Invader, un classique très connu des fans de jeux d’arcade. L’invasion commence dans les rues de Paris en 1998. La ville compte en 2020 plus de 1 000 de ces aliens en pixel. Le projet a pour but de faire entrer le jeu vidéo dans la vie quotidienne des citadins par l’intermédiaire de ses œuvres, qui sont présentes maintenant dans les rues de grandes villes du monde entier. Sa devise ? « Anywhere, anytime ». La vente de cette œuvre prouve que, dans l’art urbain, le graffiti et le pochoir ne sont pas les seuls moyens d’expression que les artistes de rue maîtrisent, comme les collectionneurs et les galeries le savent bien.

Pour en savoir +

No Comments

Post A Comment