Partir à la découverte du monde nouveau de Charlotte Perriand

Le monde nouveau de Charlotte Perriand

Partir à la découverte du monde nouveau de Charlotte Perriand

Partir à la découverte du monde nouveau de Charlotte Perriand

Une exposition qui combine
l’art contemporain et le design

Charlotte Perriand
Charlotte Perriand
Charles-Édouard Jeanneret-Gris (Corbusier) & Charlotte Perriand
Charles-Édouard Jeanneret-Gris (Corbusier) & Charlotte Perriand

Créer un dialogue entre l’art contemporain et le design

L’exposition à la Fondation Louis Vuitton est comme une conversation entre de grands artistes du vingtième siècle et une designeuse contemporaine. Le visiteur a le plaisir de découvrir des intérieurs avec des pièces originales de cette créatrice en regard de tableaux de Fernand Léger ou Picasso. Le dialogue entre ces grands artistes contemporains et les œuvres de Charlotte Perriand est novateur et surprenant. Il est difficile de savoir qui s’est inspiré de l’autre en premier. En regard du mobilier, les œuvres picturales des grands maîtres de la peinture prennent tout leur sens. La créatrice a réussi à donner autant d’inspiration à ces auteurs majeurs de l’art contemporain qu’elle en a puisé chez eux. Elle a été amie avec Picasso, Miró et Calder. Elle a apporté un souffle esthétique nouveau qui s’est poursuivi dans ses collaborations avec Le Corbusier, avec qui elle a commencé à travailler au milieu des années 1920 mais aussi avec Pierre Jeanneret, Georges Blanchon et Jean Prouvé. Dans un univers résolument masculin, elle a réussi à imposer avec douceur sa vision.

Une vie consacrée au design

Les sources où elle nourrit son imagination étaient aussi liées à la nature. Son travail de photographe a servi sa création d’un mobilier fonctionnel et poétique, comme le montre sa photographie d’une arête de poisson qui l’inspira pour créer la banquette Tokyo. Pour sa table Mexique, elle pense à l’étroitesse des chambres d’étudiants, puisqu’elle a conçu cette pièce pour la Maison du Mexique, à la Cité universitaire internationale de Paris. Les tables peuvent se combiner entre elles et les tabourets qui les entourent sont choisis pour leur faculté à être modulables. Elle souhaitait que les arts discutent entre eux, pour les décloisonner et apporter de la spontanéité et de la créativité dans le domaine du design, un mot qui apparut à la fin du dix-neuvième siècle dans la langue française et qui fut surtout une manière de concevoir du mobilier, urbain ou pour les intérieurs d’habitations. Elle a aussi beaucoup travaillé sur l’espace entre les divers éléments du mobilier. La circulation autour des meubles qu’elle conçoit est, pour elle, primordiale. Le mobilier ne doit en rien affecter les déplacements des habitants mais plutôt garder son utilité fonctionnelle tout en conservant une esthétique moderne. Elle continua avec la marque Cassina son œuvre de designeuse. Charlotte Perriand a surtout aimé la matière, inventé un mode de vie autour des objets du quotidien et leur a ajouté une forme nouvelle de beauté.

Pour en savoir +

 

Elodie & Marek (Netbuzz)

No Comments

Post A Comment