L’exposition Miró n’est au Grand Palais que jusqu’au 4 février 2019 !

Miro grand palais paris
Miro grand Palais
Joan Miró
Joan Miro

Mais qui était Joan Miró ?

Un surréaliste, Catalan et surtout un créateur d’œuvres déjà centenaires mais toujours aussi fraîches. Il a exposé pour la première fois à Barcelone en 1918. Ses toiles sont alors peintes de couleurs sombres, proches de celles que Cézanne et Van Gogh choisissaient pour leurs peintures. Il se laisse gagner par le charme de Paris l’année suivante et s’installe tout d’abord dans un appartement appartenant à Georges Dubuffet.

Dans les années 1930, il commence à composer des œuvres avec la technique du collage et il explore d’autres domaines artistiques, comme les costumes d’un ballet. Il retournera en Espagne quand l’occupation allemande commencera. Ce sera vers 1942, à Majorque, qu’il adoptera le style si particulier et qui lui a valu la reconnaissance du public. Disparu en 1983, il aura traversé le vingtième siècle en apportant un nouveau souffle à l’art.

Que voit-on dans cette rétrospective ?

162 céramiques, sculptures, dessin reflètent soixante-dix ans de création de cet artiste et poète. Ses œuvres apparaissent comme légères, alors que son triptyque Bleu lui a demandé plus d’un an de travail. L’Oiseau Lunaire et Monsieur et Madame montrent l’étendue de la différence entre ses sculptures. Révolté, engagé, ses toiles peuvent être brûlée et lacérées, tout comme il peut peindre une ferme avec des détails soignés.

Calligraphe, il montre l’étendue de ses dons en maniant les lettres avec de la poésie et de la légèreté. L’Escargot présente une autre facette de l’artiste. Elle a été sortie exceptionnellement de Madrid, où le musée Reina Sophia l’expose en face de Guernica, une toile qui n’avait pas été prêtée au musée Picasso-Paris, lors de son exposition de mai dernier consacrée, pourtant, à cette peinture.

Réservez votre billet : https://www.grandpalais.fr/fr/evenement/miro

Bande annonce
de l’expo

Bande annonce sur le documentaire diffusé par Arte,
Le Feu intérieur

Elodie (Netbuzz) / Marek (©photos)

No Comments

Post A Comment