Station F fête un an de création

Xavier Niel a fondé, en 2017, un pôle pour les jeunes entreprises en mettant l’accent
sur leur partenariat avec de grandes structures, telles Ubisoft, HEC et Microsoft.

STATION F : Des programmes diversifiés

Station F a passé le cap de la première année d’existence et a même réussi à dépasser ses ambitions. Lors des premiers pas de cette pépinière orientée vers le soutien aux start-up, ce furent 11 000 candidatures qui furent reçues. Une sélection est opérée par des fondateurs de sociétés à la notoriété bien établie, dont la liste complète est disponible sur stationf.co/selection-board. Surtout, ce tremplin donne les outils nécessaires aux entrepreneurs pour un développement stable et durable. Une vingtaine en tout de programmes de coaching, avec des experts, sont assez diversifiés et solides pour que les ambitions de chacun soient concrétisées. Pour l’instant, le B2B est le premier secteur d’activité représenté parmi les résidents du pôle.

Comment surmonter les obstacles à la création d’entreprise ?

Le fondateur de Free et créateur de ce pôle avait remarqué les difficultés que surmontent les créateurs d’entreprises. Fonctionner en partenariat avec d’autres professionnels, dont le but est de transmettre leur expérience et d’apporter une aide concrète aux entrepreneurs, voilà une des recettes de sa réussite. Une ouverture sur l’international, qui est une vraie porte d’entrée pour un dynamisme économique en France, c’est ce que prouvent le tiers de start-up venues des États-Unis pour se servir des programmes d’aide. Pour Xavier Niel, implanter cette structure à Paris servait à profiter d’un écosystème au dynamisme économique puissant. L’ajout de 600 appartements en 2018, pensés en co-living, donne une raison de plus aux entrepreneurs de venir grossir les rangs de la pépinière.

À noter :

Les candidatures pour intégrer Station F sont à poser sur stationf.co.

Elodie (Netbuzz)

Xavier Niel
Xavier Niel
No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.