Netbuzz organise la communication du 50e congrès du CIPA

Pour le congrès du comité international des plastiques en agriculture à Bordeaux-Arcachon, les 29, 30, 31 mai 2018, Netbuzz a été chargé de définir une approche de communication et des supports en rapport avec l’identité de cette occasion particulière, d’autant plus qu’elle se déroule pour la 50e année.

La diffusion de l’information par le biais des médias sociaux, ainsi que la création d’un site Internet, à découvrir sur http://cipa-congress.com/, ont été de précieux alliés pour communiquer autour de cet événement. Il regroupe les différents acteurs de la filière, des fabricants et distributeurs aux chercheurs et agriculteurs, pour qu’ils puissent échanger des informations et connaître les dernières avancées dans ce domaine.

Des supports de communication variés

La conception des supports de communication, des enseignes à la signalétique, qui serviront lors du congrès de la CIPA, ont été pensés autour d’une charte graphique, élaborée en harmonie avec une identité visuelle déjà bien définie. De nouveaux enjeux sont à l’œuvre, actuellement, comme la tendance à promouvoir le recyclage, qui est au cœur des préoccupations de la filière plastique.

La création d’objets publicitaires a été réalisée de façon à ce que les intervenants soient poussés à les utiliser de nouveau. Ces goodies réutilisables vont dans le sens d’une promotion du CIPA inscrite dans la longue durée.

Cette rencontre entre professionnels prouve que la diffusion de cette méthode gagne de nouveaux adeptes chaque année. Ce n’est pas un hasard si la plasticulture se développe de plus en plus car elle offre aux agriculteurs une solution à certains problèmes, comme la création d’un espace de stockage supplémentaire ou encore pour réduire l’utilisation des herbicides sur les terres cultivées.

Qu’est-ce que la plasticulture ?

Pour une production agricole respectueuse de l’environnement, le recours aux films en matière plastique, mais uniquement destinés à l’usage agricole, offre aux éleveurs et aux agriculteurs une alternative intéressante, par rapport aux méthodes traditionnelles. Les ensilages en béton laissent la place à des structures plus légères, car plastifiées, qui prennent moins de place sur l’exploitation, ce qui augmente la surface au sol disponible pour d’autres activités. La couverture du sol par un film limite, voire supprime, l’usage des désherbants, pour le maraîchage comme la culture des céréales.

Une véritable réflexion, en profondeur, sur le recyclage des matériaux accompagne les utilisateurs de cette méthode. Depuis sa création, en 2009, l’APE (agriculture plastiques et environnement) est chargée de cette tâche. Le volume traité équivaut environ à 350 000 tonnes. Quant à la somme mise dans ce circuit, elle se monte à 26 millions d’euros.

www.cipa-congress.com

Elodie D. (Netbuzz)

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.